Clinique du Cap-d'Or : Cap Feminae, le nouveau centre dédié aux femmes – Clinique du Cap d'Or

0

La Clinique du Cap d’Or à la Seyne-sur-Mer inaugure Cap Feminae, un centre dédié aux femmes et le premier IRM de la ville, installée dans son centre d’imagerie high-tech.

Cap Feminae, le nouveau centre dédié aux femmes

Ce sont deux nouvelles installations depuis peu en activité, que la direction et le corps médical inaugureront officiellement et simultanément le 23 juin à 18h. Faciliter l’accès aux soins pour les femmes : CAP FEMINAE

La réputation de la Clinique du Cap d’Or en termes d’oncologie n’est plus à faire.

Faciliter d’accès aux soins sur un même lieu

Une “vocation” selon le directeur Jean Vérillon, qui a souhaité créer un centre exclusivement réservé aux activités de gynécologie mammaire et pelvienne classique. “Jusqu’à présent, les soins et spécialistes étaient situés dans différents lieux et cabinets de consultation, dorénavant, tout sera sur le même lieu afin de rendre l’ensemble des examens et traitements plus accessibles et faciles.” Faciliter l’accès aux soins représente en effet un gain de temps et une fluidité du parcours pour les toulonnaises : centre d’imagerie, cabinets médicaux de consultations de spécialistes oncologues et esthétiques (pour d’éventuelles reconstructions), association de soins de supports, tous sont réunis en un seul lieu.

Ainsi, si une anomalie est constatée au cours d’une mammographie, la patiente pourra avoir recours à un prélèvement par macro-biopsie immédiatement. En effet, le laboratoire d’anatomie pathologique (anapth) qui analyse la nature cancéreuse des prélèvements se trouve également sur place. Trois chirurgiens spécialistes des cancers féminins sont présents au centre CAP FEMINAE afin de permettre des consultations immédiates.

La Clinique du Cap d’Or se dote d’une IRM dernière génération

La Seyne-sur-Mer, deuxième ville du département, n’avait pas d’IRM. Il fallait se rendre à Toulon où les délais d’attente se comptent en mois. “Nous avons réfléchi à la façon de désengorger les centres d’IRM et à comment écourter les délais d’attente pour la région. Cet équipement de pointe indispensable dans de nombreuses prises en charge et en particulier en oncologie, une des spécialités les plus importantes de la clinique, était attendu », explique Jean Vérillon. Il s’agit d’une IRM GE450W à tube large, une des machines les plus performantes dans sa catégorie.

La qualité des images à résonnance magnétique sera meilleure qu’avec les appareils des générations précédentes, et les examens plus rapides. Les plages d’ouverture d’utilisation de l’IRM sont très larges : de 6h45 à 21h15 en semaine, de 7h à 12h30 le samedi. Une coordination avec les cliniques les Fleurs (Ollioules) et St Michel (Toulon) Cette installation se fait en coordination avec les autres équipements de la zone toulonnaise (actuellement, 1 IRM et 2 scanners). Grâce à un nouveau Système d’Information Radiologique, la prise de rendez-vous sera mutualisé et les délais d’attente raccourcis. De plus, un nouveau système de communication et d’archivage des images (PACS), le premier en France reposant sur un archivage neutre, permet de faire voyager ces images dans l’ensemble des établissements du groupe et de les intégrer au dossier médical informatisé de chaque patient.

Grace à ce PACS, la Clinique Saint-Michel, qui ne dispose pas d’IRM, pourra récupérer ses examens, mais aussi archiver l’ensemble des images ophtalmologiques. Les médecins pourront de plus visualiser les examens d’imagerie dans leur bureau directement pendant la consultation. Dans un futur très proche, patients et médecins pourront aussi visualiser l’ensemble de leurs examens, accessibles sur le site des cliniques, via un lien web personnalisé. Au total, pour l’ensemble des deux projets, la clinique du Cap d’Or a investi deux millions d’euros. Les cliniques Cap d’Or, St Michel et les Fleurs appartiennent au même groupe de santé, MédiPôle-Partenaires.