Des cliniques du Groupe classées dans le Mensuel Sciences et Avenir “Vaincre le cancer” – MédiPôle Partenaires

0

Plusieurs cliniques du Groupe apparaissent dans les centres de pointe prenant en charge le cancer désignés par le magazine Sciences et Avenir:

  • Pour le cancer du sein sont classés:

-la Polyclinique de l’Ormeau (Tarbes)

-la Clinique Cap d’Or (Seyne sur Mer)

-la Clinique du Trocadéro (Paris)

  • Pour le cancer du poumon:

-la Polyclinique Montréal (Carcassonne)

-la Polyclinique de l’Ormeau (Tarbes)

  • Pour le cancer de la prostate:

-la Clinique Ambroise-Paré (Toulouse)

-la Clinique du Cap d’Or (Seyne sur Mer)

-la Polyclinique Les fleurs (Ollioules)

  • Pour le cancer gynécologique:

-la Polyclinique de l’Ormeau (Tarbes)

-la Clinique du Cap d’Or (Seyne sur Mer)

« C’est un fléau, nous le savons tous, même si nous ne nous souvenons pas toujours des chiffres globaux. Oui, le cancer (il vaudrait mieux dire « les cancers ») est la première cause de mortalité en France. Environ 150.000 décès en 2015 (1). Oui, le nombre de nouveaux cas est important, environ 385.000 en 2015. Oui, certains cancers sont bien plus fréquents, poumon, sein, colorectal, prostate… Et même si la survie des patients s’est nettement améliorée ces dernières décennies, oui, nous savons tous l’angoisse qui continue de saisir chacun(e), ainsi que ses proches, à l’annonce de la maladie. C’est bien pour cela que Sciences et Avenir a voulu, cette année, consacrer les 90 pages de son « Guide des centres de pointe » français (métropole et DOM) aux cancers (2). En continuité avec nos deux précédents guides (3), nous avons privilégié l’innovation et l’excellence. Les 158 hôpitaux et cliniques retenus disposent non seulement des équipements indispensables (IRM, scanner, PETscan…) mais nombre d’entre eux mènent des essais cliniques. Ces essais — même si récemment l’un d’eux, dans un domaine tout autre, a fait tragiquement la une des journaux —, offrent la possibilité d’avoir accès à des traitements innovants.

Ce sont ces derniers, dans un domaine qui requiert toujours un incroyable effort des scientifiques et médecins, qui font avancer la recherche. Et ouvrent pas à pas des perspectives nouvelles aux malades, que ce soit dans le domaine de la génétique, de l’immunothérapie, etc. En souhaitant que les traitements demeurent financièrement accessibles à tous, comme insistent les cancérologues eux-mêmes. Nous sommes cependant allés encore plus loin dans notre évaluation. En effet, outre le traitement, la prise en charge du patient de la meilleure manière est véritablement cruciale. L’excellence, c’est aussi l’efficacité des soins. Comme nous le rappelons, éviter des réhospitalisations grâce à un suivi impeccable du dossier médical n’a rien d’anodin pour un patient. Mieux encore, promouvoir sa qualité de vie fait partie des priorités d’aujourd’hui. Un malade de cancer sur trois a besoin de soutien psychologique. L’établissement de soins favorise-t-il cette prise en charge, grâce à des psychologues dédiés à la cancérologie ? c’est ce que nous sommes allés voir aussi. Trouver le meilleur centre de soins ? c’est un réflexe que beaucoup d’entre nous n’avons pas encore. À l’annonce d’un cancer, nous ne pensons souvent qu’à une chose : disposer très vite du bon traitement. Mais attention, déterminer le centre de soins qui nous accompagnera au mieux, selon la pathologie et la région, se révèle tout aussi important. D’où ces 44 cartes détaillées que Sciences et Avenir propose à ses lecteurs. Tout en leur souhaitant la meilleure santé possible. » Sciences et Avenir, Avril 2016