La recherche clinique est un élément de dynamisme, d’attractivité et de notoriété. Elle porte en elle l’image d’une médecine de pointe, à l’origine d’innovations médicales qui attirent les patients, les médecins et les partenaires industriels, acteurs principaux dans la découverte de nouveaux traitements.

Afin de dynamiser la recherche clinique, le groupe MedipôlePartenaires a créé un Groupe de Coopération Sanitaire (GCS) : Innov’Partenaires

Dédiée à la recherche clinique et à la formation au bénéfice des 2500 médecins regroupés au sein des 60 établissements de MedipôlePartenaires, INNOV’Partenaires a permis dès fin 2016 de :

  • Mutualiser les ressources humaines et techniques
  • Etre un support méthodologique, réglementaire et organisationnel dans le montage des projets
  • Soutenir les publications scientifiques
  • Négocier les conventions
  • Assurer le reporting aux autorités de tutelle pour ce qui concerne les financements publics par la mise en place d’indicateurs

INNOV’PARTENAIRES

  • 360 auteurs de publications scientifiques
  • Plus de 800 publications scientifiques dont 25% en 1er ou dernier auteur (période 2012-2015)
  • 190 études cliniques dont 50 % en oncologie

La recherche clinique conduite par les médecins libéraux est restée trop longtemps méconnue.

Pourtant, le volume d’actes médicaux et chirurgicaux est conséquent ce qui permet d’obtenir d’importantes files actives pour la recherche clinique.

Elle produit alors des résultats remarquables publiés dans les plus prestigieuses revues scientifiques.

Les médecins libéraux se positionnent de plus en plus comme acteurs de la recherche clinique aussi bien pour des études interventionnelles que pour des études observationnelles. On trouve des médecins investigateurs en oncologie et cardiologie mais aussi en urologie, orthopédie et ophtalmologie.

Un autre champ d’investigation qu’Innov’Partenaires souhaite développer sont les études médico-économiques. Avec un objectif de recherche d’efficience, ces études servent à comparer deux stratégies de prise en charge d’une pathologie.

Pour rappel, les études interventionnelles se proposent de répondre aux questions :

Le produit est-il efficace ? Le produit est-il bien toléré ? Qui et/ou Comment doit-on utiliser le produit ?

SLIDE-03

Très attendue par les syndicats professionnels pharmaceutiques (LEEM) et des dispositifs médicaux (SNITEM), le contrat unique (loi de modernisation du système de santé en date de 26 janvier 2016) est une mesure de simplification administrative qui doit conduire à la réduction des délais de mise en œuvre des essais cliniques industriels au sein des établissements de santé, et ainsi redonner de la compétitivité à la France pour la R&D des industries de santé.

Cette mesure doit permettre de renforcer l’attractivité française et l’excellence de sa recherche médicale.

Trois critères sont essentiels dans le choix d’un centre investigateur :

1.Vitesse d’autorisation administrative

2.Vitesse de mise en place de l’étude

3.Vitesse des inclusions

Pour gagner en efficience, Innov’Partenaires mutualise des moyens humains et NTIC afin d’accélérer aussi bien la mise en place de l’étude que les inclusions.

 

Le Focal One : l’exemple réussi du déploiement d’une technologie innovante et d’une étude clinique au sein du groupe MédiPôle Partenaires

Focal One

Notre vision est de pouvoir contribuer de façon active à tout projet qui permet de faire avancer et évoluer les indications thérapeutiques. Le cancer de la prostate, fréquent, connu, présente 70 000 nouveaux cas par an en France. De nombreuses stratégies thérapeutiques sont déjà disponibles et utilisées selon le type de cancer détecté, son évolutivité et ses caractéristiques. Le groupe est déjà bien positionné sur ce segment d’activité puisque propriétaire du

Robot Da Vinci utilisé pour certains cancers du rein et de la prostate dans nos établissements. Parmi les nouvelles approches, le Focal One® permet par une technique d’ultrasons focalisés de haute intensité de supprimer une tumeur dans un organe profond, la prostate, avec minutie et précision du fait des techniques radiologiques associées comme l’IRM ou l’échographie ciblée. La reconstruction des images au sein du Focal One® permet un traitement ciblé, précis et à faible risque.

Le groupe a décidé l’acquisition de cette technique en Juillet 2015 à la demande des urologues.

Nous avons organisé la formation des premiers urologues utilisateurs et planifié le passage de la machine dans tous les centres qui le souhaitent et qui ont un potentiel de patients susceptibles de pouvoir bénéficier de cette technique. A fin mai 2016, plus de 170 patients ont été pris en charge dans 9 centres répartis sur le territoire. En règle générale, ils passent une nuit dans l’établissement mais nous serons bientôt en mesure de leur proposer un séjour ambulatoire avec retour à la maison le soir même. Le geste se fait par les voies naturelles donc peu invasif et les patients repartent sans douleur.

Certains patients ont souhaité être interviewés après l’acte et ont livré en temps réel leurs premières impressions très positives.

Ils peuvent être inclus dans deux types de protocoles : Le Forfait Innovation qui concerne 3 centres du groupe sélectionnés pour faire partie de l’étude HIFI (PSR à Clermont-Ferrand, St Augustin à Bordeaux,St Michel à Toulon). Il s’agit d’une étude d’envergure nationale qui intègre des centres privés et publics. Le second protocole a été initié par notre groupe et inclut des patients pouvant bénéficier d’une thérapie focale. Validé par l’ANSM, il va permettre d’évaluer finement les résultats et les suites de cette approche thérapeutique.

Fin 2016, trois centres ont rejoint le projet ce qui porte à 12 sites cette expérience qui implique une quarantaine d’urologues investis. Au-delà de notre rôle actif dans la recherche appliquée du fait de notre taille et de nos case-mix de patients, cette expérience est très fédératrice pour les médecins urologues. Elle montre notre réactivité à lancer des projets de recherche et de développement.

Cette expérience va être renouvelée dans d’autres domaines du fait de son succès et de son accueil très encourageant de la part des patients et des équipes médicales.

Dr Valérie CARRAT, Directeur du développement et des relations médicales du Groupe Médipôle Partenaires.